Confier la gestion locative à une agence immobilière

Depuis 2014, suite à l’entrée en vigueur et l’application de la loi ALUR,  de plus en plus d’agences immobilières se spécialisent en gestion locative vu l’affluence des propriétaires bailleurs. En effet, entre les changements de lois, l’apparition de nouvelles procédures et la réadaptation de la quasi-totalité des documents, certains propriétaires pourraient en perdre le nord, ils se dirigent donc vers les agences immobilières pour leurs confier la gestion de leurs biens.

Avec la modernisation de leur communication et l’expansion de leurs campagnes publicitaires, les agences immobilières ne cessent de charmer les propriétaires laissant pour compte les cabinets des administrateurs de biens classiques.

Songez-vous à confier votre bien à l’une de ses agences ? Que devriez-vous faire et que devriez-vous savoir avant de vous lancer ?

Après de mûres réflexions et d’innombrables comparaisons, vous avez enfin fait votre choix, vous venez d’accomplir un grand pas en avant en trouvant l’agence immobilière qui vous convient le mieux, ceci dit, vous devez encore faire de nombreux choix en relation avec le financement de votre projet ainsi qu’à vos compétences juridiques et à votre disponibilité et votre emploi du temps.

  1. Négociation du mandat de gestion locative de votre bien:

Selon la nature de vos besoins, il serait judicieux de bien étudier les clauses du mandat. Vous ferez votre choix en fonction de votre disponibilité, le nombre de vos biens et vos buts à réaliser.

Afin d’optimiser le profit de votre investissement, nous avons étudié quatre situations possibles, vous devez savoir que plus vous serez disponible pour gérer votre bien, plus vous ferez d’économies en frais de gestion.

Vous ferez encore plus d’économie si vous avez des notions en administration, il suffit d’avoir une bonne appréciation des textes juridiques en vigueur.

     A- Vous êtes complètement disponible :

Dans ce cas, la location de votre bien est la seule activité lucrative que vous avez, vous pouvez donc vous consacrer entièrement à la gestion de votre bien, ainsi, vous ferez d’importantes économies en limitant les missions déléguées à l’agent immobilier.

C’est vous qui assurerez le gros du travail. Des notions en administration et une bonne communication avec autrui sont nécessaires pour que vous puissiez assumer ces missions, l’encaissement des loyers et l’établissement des échéances, l’expédition des relances et la rédaction de différentes lettres administratives en cas de retard, la gérance et le suivi des travaux.

Vous ne laisserez à votre agent immobilier que les missions basiques qui vous dépassent ou qui vous sont difficiles à réaliser, notamment la recherche et la sélection d’un éventuel locataire, la vérification des profils et des pièces justificatives fournies, rédaction du bail, appui juridique pour les règlements des éventuels litiges.

      B- Vous êtes partiellement disponible :

Dans ce cas-là, la location de votre bien n’est pas la seule activité dans votre emploi du temps, vous êtes retenu par d’autres obligations ailleurs.

Deuxième cas de figure, vous vous trouvez loin de votre bien et les frais de déplacement liés à la gestion locative seraient plus importants ou égaux aux frais des prestations proposées par votre agent immobilier, vous pouvez confier à ce dernier, des missions plus importantes et plus nombreuses, comme la gérance des travaux et les suivis y afférents.

Il serait judicieux de le responsabiliser aussi en cas de retard de paiement ou en cas de litige en incluant ces missions parmi les clauses de votre mandat sachant que ce genre de complications nécessite un engagement total, beaucoup de temps à accorder et une bonne connaissance des textes et des procédures juridiques.

       C- Vous n’êtes absolument pas disponible :

Vous avez déjà un travail à plein temps et vous venez d’hériter d’un bon nombre de biens immobiliers. Ou, vous avez tout simplement décidé d’investir en immobilier pour but de location, un projet à long terme en annexe à vos activités principales.

Cela représente un volume de travail important, même s’il s’agit que d’un seul bien à gérer, et le temps, vous n’en disposez point, votre agenda est déjà très chargé, vous n’avez donc aucun autre choix que de confier la gestion complète de votre projet à l’agence immobilière, une mission qui peut s’étendre de l’acquisition de votre bien, passant par la gérance des travaux de mise aux normes obligatoires applicables à votre bien « régies par décret officiel » , la recherche et la sélection des locataires, jusqu’à la révision des loyers ou la recherches d’un nouveau locataire après la fin du bail en cours.

  1. Durée du mandat :

Comme chaque contrat, le mandat a une date limite, automatiquement renouvelable par tacite reconduction, c’est-à-dire que si aucun des deux contractants ne s’y oppose, le mandat sera renouvelé automatiquement pour la même période. Cette dernière dure généralement une année entière.

Sauf cas d’infraction, de fraude, de non-respect des clauses du mandat ou des missions incluses, vous ne pourrez le résilier qu’à la fin de la date sus-citée en veillant au respect des préavis convenus.

  1. Faire confiance ? Ou pas ? :

Les litiges entre agents immobiliers et propriétaires bailleurs sont très rares, certes, mais pas inexistants, pour éviter de vous trouver en telle situation, nous vous conseillons d’avoir un contacte avec votre locataire, ne serait-ce que téléphonique, maintenez une bonne relation et n’hésitez pas à faire quelques visites de temps en temps en l’informant toujours à l’avance de votre venue, vous ferez donc d’une pierre deux coups, vous rassurer sur l’état de votre bien et évaluer la prestation et la qualité de votre représentant.

devis3