Investissement locatif : les différentes étapes

Un investissement locatif demande plus de travail à gérer qu’un placement purement financier dans un livret bancaire par exemple. C’est une des raisons pour lesquelles un investissement locatif peut aussi offrir un meilleur retour sur investissement : on n’a rien sans rien. La bonne nouvelle est que la plupart des barrières peuvent être gérées efficacement et à moindre frais grâce a l’aide de professionnels ou par du temps passé à titre personnel.

Les différentes étapes et les professionnels associés :
I. phase d’investissement

step-up1. recherche du bon investissement : agences immobilières.

2. valorisation monétaire et décision d’achat : peu d’aide externe

3. vérification : sociétés de services et diagnostics spécialisés

II. phase de gestion : administrateur de biens ou agence immobilière pour la gestion locative

Regardons la première étape : recherche du bon investissement

Vous pouvez chercher par vous-mêmes via les sites et journaux d’annonces immobilières, les annonces de notaire, etc. L’autre solution très commune est de passer par une agence immobilière : les agences sont le plus souvent mandatées par le vendeur et c’est lui qui paiera la commission de l’agence si la vente se fait.

Si une agence vous présente un bien, vérifiez si elle a mandat exclusif ou non de la part du vendeur. Si le mandat est non exclusif, plusieurs agences peuvent vous montrer le même bien et dans ce cas c’est l’agence qui vous a montré le bien en premier qui a la priorité.

Les agences font souvent signer des bons de visites pour acter le fait que vous avez visité un bien avec elles. Ce bon est sans engagement d’achat de votre part. Les agences ont un rôle de promotion du bien mais aussi d’information.

Dans une logique d’investissement locatif, à la différence d’une résidence principale par exemple, un critère très important à regarder est la facilité de louer et pour quel type de locataire. La proximité d’une université par exemple peut faciliter la location mais avec une rotation régulière des locataires et plutôt pour de petites surfaces. Certaines villes, et notamment Paris, sont en permanence en manque de petits logements à louer et cela permet une visibilité à long terme, mais pour des prix plus élevés.

devis3